Converger ensemble vers les communications et la collaboration unifiées

COMPTES RENDUS

Retrouvez ici tous les compte rendus des manifestations organisées par le CDRT.

Pour pouvoir lire la suite de certains articles, ou télécharger certaines présentations, il vous faut être adhérent du CDRT et posséder votre id/password.

Les comptes-rendus sont classés du plus récent au plus ancien. Vous disposez d'un champ de recherche dans le menu principal "Les événements du CDRT"

Bonne lecture ...

 

 

 Téléchargement du rapport d'étude complet

  • Si vous avez des identifiants : logguez vous  et vous pourrez accéder directement au rapport,

 

Le 18 novembre 2021, profitant d'une fenêtre de calme dans le contexte pandémique, nous étions plus de 120 professionnels réunis à l'Espace Hamelin, pour écouter la restitution de l'étude réalisée par Scholé Marketing pour le CDRT et assister à la tenue de 2 tables rondes qui ont réunies des experts des sujets abordés. Retrouvez l'agenda et les intervenants sur cette page https://www.cdrt.fr/lesevenements/evenements/evenement/298.

EDITO du Président du CDRT

editoDepuis 2020, la pandémie a accéléré la transformation de notre industrie, déjà entamée depuis plusieurs années avec la fin annoncée du réseau cuivré (RTC), le déploiement du haut débit fixe et mobile et la migration progressive vers le Cloud. A l’heure ou plus de 91% des français souhaitent pratiquer le télétravail au moins 2 jours par semaine, ce nouveau mode de travail transforme le quotidien des salariés et digitalise les espaces de travail. Le travail devient hydride et la mobilité des collaborateurs se démocratise. La téléphonie dans le Cloud devient la nouvelle norme. Les visioconférences ont rempli notre quotidien faisant émerger brutalement de nouveaux acteurs, tel que Microsoft Teams ou Zoom. Parallèlement, les équipementiers traditionnels de la téléphonie d’entreprises semblent se résoudre à conclure des accords exclusifs avec l’américain RingCentral pour rattraper leur retard dans le domaine, brisant ainsi 40 ans de relations historiques avec leurs partenaires installateurs intégrateurs.

Le passage au très haut débit fixe et mobile, permet aux entreprises d’accélérer leur transformation numérique, la virtualisation des espaces de travail, la digitalisation de leurs canaux de vente. Pour autant, elles demandent des infrastructures solides et rassurantes, tant sur la qualité, que la disponibilité ou encore la sécurité face à la croissance des cybermenaces. L’installateur intégrateur d’hier, spécialiste des réseaux informatiques et télécoms, devient progressivement le spécialiste du numérique. Un acteur de proximité, de confiance, prenant ses clients par la main pour les accompagner sereinement dans les nombreux nouveaux défis du Numérique.

La migration accélérée des solutions réseaux et télécoms vers le Cloud impose aux installateurs intégrateurs un nouveau modèle économique, plus vertueux. Elle représente une opportunité unique pour ces installateurs intégrateurs traditionnels, qui se transforment depuis plusieurs années en opérateurs alternatifs en y voyant un moyen d’écrire une nouvelle histoire sur le marché des Télécoms d’Entreprises. Grace à un accès relativement ouvert aux infrastructures fixes et mobiles des opérateurs majeurs, ils sont désormais capables d’innover afin d’apporter des services sur mesure et un accompagnement de proximité, permettant aux entreprises de se numériser en toute confiance.

Face à l’ensemble de ces changements, le CDRT publie en 2021, son premier baromètre des Télécoms d’Entreprises. Ce baromètre a pour objectif de mettre en lumière la manière dont les opérateurs de services numériques ont adapté leurs offres pour répondre aux attentes de leur clients et contribuent ainsi à la transformation numérique des entreprises françaises, sur l’ensemble du territoire.

Nous remercions l’ensemble des membres du CDRT qui ont accepté de participer à l’élaboration de ce document réalisé en collaboration avec le Cabinet Scholé Marketing, et nous espérons qu’il vous apportera des données précieuses sur notre industrie et son rôle stratégique aux cotés des petites et moyennes entreprises de nos territoires.


edi113 CDRTs

Article publié dans EDI : Le CDRT prend le pouls des Télécoms - EDI mag numéro 113 - Décembre 2021

 

 

 


pres club181121Présentation du Club, prochains événements, introduction du sujet de la matinale

 

 

 


flyer

 Téléchargez la synthèse publique du rapport du Baromètre 2021 du CDRT

Cette synthèse de 4 pages est publique.

 

 

 

 

 

 


interview laurent silvestriInterview de Laurent Silvestri par ITRnews

https://youtu.be/LLlU8KHOhMQ

 

 

 

video interviews

Témoignages : (micro-trottoir)

https://youtu.be/bTkU9afWuBI

 Qu'ont-ils pensé de ce 1er baromètre et des tables rondes ?

 

 

table2La captation vidéo complète de la table ronde N°2 : 

https://vimeo.com/651451813

 

 


ALBUM PHOTOS

La conférence et les tables rondes

Le déjeuner (organisé par les sponsors sur invitation)

 

La gratuité de cette matinale et la réalisation du baromètre n'ont été rendues possibles que grâce au support de nos sponsors :

sponsors

Les participants

phleber  Table ronde Animée par : Philippe Leber directeur commercial de Tibco
Jdabin  Jerôme Dabin Manager des Ventes Ouest Atlantique - Axione
Fcoudrieau Franck Coudrieau Délégué régional Altice-SFR
Pfioos Pierre-François IOOSS - Covage - Directeur de concession qui représentera aussi Altitude Infra  sur la région suite au rapprochement

Introduction :  Philippe Sordet  délégué régional ouest et vice-président du CDRT

Prises de notes au cours de la table ronde

cr1410 01

« La souveraineté numérique, avons-nous les armes pour nous battre ? »

Nous étions 50 participants à ce dîner débat organisé dans les salons du Restaurant des Sénateurs au Palais du Luxembourg. Cela faisait plus d'une année que nous n'avions pas pu organiser une telle rencontre (à cause de la situation sanitaire). C'est donc avec un réel plaisir que nos adhérents de sont retrouvés pour débattre d'un thème de grande actualité pour nos dirigeants.

Vous pourrez lire, ci-dessous, un résumé des discussions et interventions.

Le contexte

Notre secteur du numérique est en très grande partie occupé par des éditeurs américains (GAFAM etc) et des équipementiers chinois, y a-t-il une place pour la France et l’Europe ?

Introduction du sujet et présentation des intervenants par Laurent Silvestri, Président du CDRT et Philippe Sordet, Vice-Président.

les intervenantsSur cette photo, nous vous présentons les intervenants (de gauche à droite) : Jonathan Anguelov, Co-fondateur et directeur général d’Aircall, Alain Garnier, Président Directeur Général de l’éditeur de collaboration unifiée,  Français Jamespot,  Luc Bretones, fondateur de The NextGen Enterprise et président honoraire de l’institut G9+ qui a animé le débatCaroline Comet-Fraigneau, Vice-Présidente OVHcloud.

 Introduction sur les enjeux de souveraineté : Luc Bretones

Avant de débattre sur la question « avons-nous les armes pour nous battre ? », Luc Bretones rappelle par une description fournie du contexte, l’importance de bien comprendre que c’est un sujet des plus sérieux aux vues des constats suivants :

  • L’enjeu de la souveraineté numérique est très important puisqu’il est géopolitique
  • Etats-Unis / Chine, ceux sont les états qui reprennent la main sur les acteurs économiques (GAFAM, BATX), qui déploient des plans (The Clean Network, PIPL…) pour lutter contre la menace à long terme sur la confidentialité des données, la sécurité …
  • Il y a un équilibre des pouvoirs qui se bipolarise et qui est extrêmement puissant
  • A terme risque de privatisation de l’internet (Elon Musk et ses installations de satellites)
  • En 20 ans, l’Europe est le seul continent à ne pas avoir créer de géant (titan) du numérique, le marché est de 50 Milliards d’€ en 2021 et serait de 250 Milliards d’€ en 2025

Il appartient à tous, à commencer par notre gouvernement, les gouvernements européens de mettre tout en œuvre pour construire notre souveraineté numérique.

Les intervenants du débat comptent parmi ceux qui participent activement à cette « construction ».

Quelles sont leurs réponses au travers de quelles actions…

Un débat de passionnés et passionnant !

1ère question : qu’entendez-vous par souveraineté numérique ?

Caroline Comet-Fraigneau, Vice-Présidente OVHcloud, Leader européen du cloud, seul classé parmi les fournisseurs de cloud mondiaux par les analystes (8 pour US et Chine + OVHcloud)

OVH est rentré avec succès en bourse sur le marché Euronext le 15 octobre, le lendemain de notre dîner

La souveraineté numérique revêt deux pans :

  • La souveraineté des données (garder la main sur ses données en Europe, savoir où elles sont, en faire ce que l’on souhaite, s’assurer qu’elles ne peuvent pas être transmises à des parties prenantes tiers, aucun compromis ne doit être fait

Développement de services garantissant la protection des données (SecNumCloud)

  • La souveraineté technologique, être capable de garder une certaine indépendance pour concevoir et mettre en œuvre nos technologies, développer nos propres codes.

Souveraineté des données : aucun compromis ne doit être fait

Souveraineté technologique : à construire dans la durée, notamment grâce à des partenariats et de la R&D

NB : On pourrait aussi parler d’une troisième souveraineté, la souveraineté financière avec des fonds Européen et des introductions en bourse en Europe

 

Alain Garnier, Président Directeur Général de l’éditeur de collaboration unifiée Français Jamespot et l’un des fondateurs du collectif PlayFrance Digital qui se bat pour mettre en avant les solutions digitales alternatives européennes et souvent françaises face à l’hégémonie Américaine.

La souveraineté, c’est celle des données mais également celle, légale, de la juridiction où se trouvent les applications.

On retrouve bien là l’importance de l’enjeu géopolitique, mais il ne faut pas omettre l’impact économique fort pour la France et l’Europe tout simplement parce que le numérique regroupe énormément de richesses.

Ainsi en laissant les acteurs américains du numérique avoir une position de monopole, avoir des marges exceptionnelles leur permettant d’investir massivement et à vitesse grand v, se crée une déperdition financière colossale générant une paupérisation de l’Europe.

Enfin, contrairement aux idées reçues et sans remettre en cause la valeur ajoutée des solutions américaines, 9 fois sur 10, nous avons les capacités techniques en France et en Europe d’apporter ces mêmes solutions.

Les solutions existent bien en France comme aux États-Unis, la différence se joue au niveau du marketing très efficace des Américains mais également au niveau du soutien de la commande publique.

Il y a donc un effet sur la souveraineté de transformer cette situation là pour faire en sorte qu’on passe d’une situation de dominants américains à un équilibre des forces et c’est tout l’enjeu de la souveraineté.

2- Quels sont les autres enjeux de la souveraineté ?

Jonathan Anguelov, Co-fondateur et directeur général d’Aircall qui a levé près de 200 millions d’Euros en un an et devient une licorne française et européenne, spécialiste de la téléphonie d’entreprise connectée à des solutions métiers.

Avec les nouvelles exigences des clients depuis quelques années (traitement, stockage de leurs données…), exigences également juridictionnelles très complexes, protectionnisme des Etats, Aircall a fait le choix très complexe d’infrastructures dynamiques là où se trouve le client.

Sans vouloir diaboliser les GAFAM, il faut réagir en étant capable de contrecarrer, de créer des leaders européens, français.

Au-delà de la protection des données, il faut que la souveraineté numérique de la France, de l’Europe s’appuie sur des entreprises françaises, européennes capables de briller à l’international.

Elles ne pourront le faire qu’en s’adaptant et en ayant des instances dynamiques hébergées chez des cloud providers du pays des clients concernés.

Il ne faut donc pas que la France se referme sur elle-même.

Il faut qu’elle soit forte par le soutien de la commande publique au profit des acteurs du numérique français en vue d’en faire des leaders français, mieux européens, capables de s’adapter aux contraintes juridictionnelles du pays où se trouvent leurs clients.

L'enjeu majeur de la souveraineté numérique pour Aircall est de continuer à soutenir la croissance locale, et pouvoir être acteur d'un écosystème qui fait rayonner la France à l’international.

3 - Comments les acteurs français se différencient-ils ?

Chez Jamespot, (Alain Garnier) ayant pour concurrent Microsoft 365, la différence se fait par la modularité de l’espace collaboratif qu’il crée.

Ne pas créer le même modèle pour tout le monde, que l’espace de travail collaboratif de l’entreprise (digital workplace) soit modulaire, paramétrable, personnalisable.

Cela crée un attachement et si l’on se réfère à la croissance de Jamespot, de plus en plus de personnes sont sensibles à cela.

Chez OVHcloud (Caroline Comet-Fraigneau), la différence est résumée en 5 lettres (SMART) de leur proposition de valeur

  • S comme Simplicité (dans les interfaces, les interactions)
  • M comme Monde (leur stratégie va au-delà d’être un leader européen, c’est celle d’accompagner des clients français dans des pays autres qu’européens, exemple canada)
  • Accessibilité (c’est important de fournir la meilleure performance au prix proposé)
  • Réversibilité (c’est la liberté, protection des données mais capacités des clients à partir simplement)
  • Transparence (transparence du traitement des données, dans la communication, des principes tarifaires pour éviter les mauvaises surprises

Chez Aircall, (Jonathan Anguelov)

La différence s’est faite par le virage pris pour la téléphonie d’entreprise, en créant un logiciel qui va se déployer n’importe où dans le monde, très simple, et à la fois très avancé et qui s’intègre aux autres logiciels de l’entreprise.

4 - Comment mieux connaître les acteurs locaux ?

DINUM : https://www.numerique.gouv.fr/services/catalogue-gouvtech-outils-numeriques-pour-services-publics/SD
SOLAINN : https://solainn.digital/ de Pascal Gayat

European Champion Alliance qui éditent un annuaire des solutions

5 - GaiaX / initiative européenne

OVHcloud (Caroline Comet-Fraigneau)

GAIA-X est une initiative franco-allemande lancée en 2019, dont OVHcloud est membre fondateur, qui s’est depuis élargie à des acteurs de 22 pays. Elle rassemble aujourd’hui plus de 300 entreprises et organisations dont les GAFAM

S’il faut retenir 2 choses de l’initiative GaiaX c’est :

  • La définition d’une sorte de normalisation des labels qui vont permettre de définir un niveau de confiance sur les offres et
  • La création de Data Space, c’est-à-dire par environnement (la finance, la santé, le tourisme, l’énergie) pour mettre en commun les données mais avec un environnement sécurisé qui permettra à ces acteurs européens de partager ces données. Ce qui est un véritable outil de compétitivité.

Aujourd’hui, il y a une attente de choses concrètes, les initiatives ont été lancées mais on ne voit pas encore les résultats.

Il y a des intentions mais ce qui va être important c’est que ça se concrétise dans les mois qui viennent.

6 - Quel rôle l'État et le régulateur peuvent jouer ?

Alain Garnier  Il y a une question de politique de souveraineté sur laquelle il faut tout simplement se réaligner avec les pratiques des autres blocs , américains chinois…

L’économie américaine fonctionne avec un moteur américain, moteur d’achat intérieur de l’état « american act » , il faut que la France en fasse autant. Elle participe à l’aide de la BPI au financement, à la recherche et développement des start-up et acteurs du numériques mais il faut aussi qu’elle commence par acheter du numérique français.

76% des achats numériques aujourd’hui sont américains.

Alors oui, il faut s’ouvrir mais il faut d’abord instaurer des quotas avec au minimum 50% des achats numériques français de l’Etat réalisés auprès des acteurs français.

La prise de conscience est en route et notamment avec la circulaire (15/09/2021) du directeur interministériel du numérique de l’Etat (DINUM) qui stoppe l’usage de la suite bureautique de Microsoft, hébergée dans le cloud Microsoft 365.

Pour remplacer Microsoft 365, le gouvernement a déjà sa petite idée.

Alors que l'administration Biden s'inquiétait des mesures de protectionisme prises par l'Europe et notamment par la France, les ministères et les administrations devront désormais utiliser une solution interne développée par les services de l'État. Une solution jugée plus sûre et surtout plus souveraine. Les agents publics pourront également utiliser une offre ayant reçu le label "SecNumCloud" délivré par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi). Ce n'est pour le moment le cas que de trois entreprises : Oodrive, 3DS Outscale et OVHcloud.

Il faut arrêter cette hémorragie du pro GAFAM  de nos états.  Il faut aussi permettre à nos licornes de pouvoir se financer en Europe. L’état et la BPI font beaucoup pour les  starts up et ses PME mais pas assez pour les ETI qui vont à l’international comme Aircall qui se finance avec des capitaux américains , comme le fonds Goldman Sachs . Jonathan se pose la question de savoir dans les prochaines années s’il ne sera pas tenter de rentrer en bourse au Nasdaq plutôt qu’Euronext pour trouver de plus grosses liquidités et aller plus vite. Ce serait dommage pour notre souveraineté, de nombreuses licornes se posent la même question

 

La soirée s'est terminée très tardivement, après de longs échanges entre les participants et les intervenants. De l'avis unanime : "un débat de haut niveau et une ambiance très conviviale".

 

 

 

web0405 0

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

C’est à nouveau plus de 80 personnes qui se sont inscrites à cette 11ème Table ronde vidéo du CDRT sur le thème :

« La pandémie a-t-elle définitivement installé la visioconférence dans les échanges professionnels ?»

Les clés du succès ne sont-elles pas la simplicité, la faible consommation de bande passante et la qualité de l'image et des connexions ?

 

 La table ronde a été animée par Stéphane Grasset, Président d'honneur du CDRT, et Philippe Sordet, Vice Président.

Introduction : Laurent Silvestri, Président du CDRT, trace en quelques points, l'actualité du CDRT .... voir sa présentation

Compte rendu :

web300321 0

 

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

C’est à nouveau plus de 60 personnes qui se sont inscrites à ce 10ème webinaire du CDRT portant sur l'écoresponsabilité dans notre filière.

L’évolution du contexte règlementaire, avec la loi AGEC ou encore la loi Climat ainsi que l’engagement grandissant des entreprises dans les enjeux de responsabilité sociétale, montre que la filière Télécoms d’Entreprises doit elle aussi s’engager.

Le CDRT est devenu ambassadeurs de l’initiative Planet Tech’Care aux côtés du Syntec Numérique, afin de mettre à la disposition d’acteurs engagés les outils pour réduire l’empreinte environnementale du numérique. Pour en savoir plus : https://www.planet-techcare.green. Ce premier webinar nous a permi d'expliquer le contexte et l’action du CDRT et de se focaliser sur le cycle de vie des équipements informatiques et télécoms. Il avait pour but de vous apporter une idée claire de la manière dont les équipements doivent être traités (de son achat à sa fin de vie).

Table ronde vidéo du CDRT sur le thème :

« Construire ensemble des télécoms d'entreprises responsables :
Comment mettre en œuvre un circuit éco-responsable sur les équipements Réseaux & Télécoms ? »

Les intervenants  :

 

Lsilvestri3003

Laurent Silvestri, président du CDRT et Fondateur de la Fondation Act for a Better Planet https://actforabetterplanet.com, une fondation abritée par la Fondation de France, engagée pour un numérique responsable et durable. Laurent nous a d'abord présenté l'actualité du CDRT et a fait des annonces quant au lancement d'un baromêtre marché ... voir la présentation en pdf

Le CDRT est ambassadeur de l'initiative Planet Tech'Care démontrant l'engagement du CDRT pour "un numérique durable et équitable" (voir la présentation de l'initiative)

 Rribault3003

Romuald Ribault, vice-président de l’Alliance Green IT https://alliancegreenit.org et directeur marketing d'Ecologic https://www.ecologic-france.com, éco-organisme agréé pour le recyclage. Il nous a présenté les recommandations pour "réduire l'impact du matériel IT et Télécoms et mettre en œuvre un circuit éco-responsable"

Voir la présentation pdf

 Mgalvaing3003

Mathieu Galvaing, directeur commercial de Itancia https://www.itancia.com, distributeur spécialiste des offres eco-recyclés. Il nous a fait partager son expérience sur "Comment mettre en œuvre un circuit éco-responsable sur les équipements Réseaux & Télécoms"

Voir la présentation pdf

 

 

 

 

 

slide0 020321

 

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Avec l’accélération de  la mutation numérique , comment inciter les PME à confier la gestion de la sécurité des infrastructures à des spécialistes ?.

Comment nous acteurs du CDRT pouvons-nous aider  nos PME à lutter contre la cyber criminalité ?

La question n’est plus de savoir si l’entreprise va être ciblée mais quand elle va être attaquée. Les motivations des pirates sont variées : vol d’actifs, espionnage industriel, blocages de production, détournement de fonds, déstabilisations gouvernementales. Les dommages en termes de chiffre d’affaires ou d’image peuvent être irrémédiables. Il existe cependant de nombreux moyens de les éviter.

web21012021 0

 

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

C’est à nouveau plus de 90 personnes qui se sont inscrites à ce 8ème webinaire du CDRT portant sur l’approche commerciale à distance dans notre secteur.

En tant qu'acteurs des Réseaux et Télécoms, les adhérents du CDRT participent activement à la transformation digitale de leurs clients et facilitent le travail à distance. Mais cette mutation technologique, accélérée par le contexte sanitaire actuel, touche également la fonction commerciale et bouleverse les méthodes de prospection traditionnelles.

web16 12 2020 cover

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Le 16 décembre,  plus de 90 adhérents du CDRT se sont inscrits à cette 7ème table ronde virtuelle discuter de l'évolution de l'organisation du channel sur le marché des communications unifiées. 

L’arrivée  en France d’un nouvel acteur en vente indirecte comme RingCentral qui monte des partenariats commerciaux avec des éditeurs / équipementiers comme Alcatel, Avaya , Atos/Unify, la position dominante de Teams de Microsoft, l’approche sous l’angle de la souveraineté numérique d’éditeurs comme Wazo et NFON, et le positionnement d’un leader du On premise qui se développe dans le cloud comme Mitel, nous montrent que nous sommes certainement amenés à revoir l’approche de la vente indirecte ( le channel) . Nos intervenants nous ont apporté une clarification sur leur «  Go to market » .

 

Esalmon

RingCentral,  Erwan Salmon Country manager France

Pour voir la présentation de RingCentral ... vous devez vous identifier sur le site

 Farchambaud Mitel, Frédéric Archimbaud Regional sales manager
 Jrickauer Wazo,  Julien Rickauer  directeur commercial
Slegal NFON, Simon Legal , Responsable Channel  France
 Lcamus Microsoft,  Laurent Camus -  chef de produits Teams

 

Cette table ronde a été préparée et animée par : 


sg1712

 Stéphane Grasset - Président d'honneur du CDRT

 

ps1712

Philippe Sordet - Vice Président du CDRT

 

 


Le fil conducteur de la table ronde et prise de notes à la volée :

web17112020 cover

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Le 17 novembre,  plus de 65 adhérents du CDRT se sont réunis virtuellement pour discuter de l'état d'avancement de la transformation digitale des PME France. Dans une période compliquée pour nombre d'entre-elles, et malgré l'injonction gouvernementale adressée aux commerces pour accélérer leur digitalisation, les faits sont là : la France et ses PME notamment, sont en retard - comme le démontre l'étude "Indice 2020 Relatif à l'Economie Numérique" de la commission Européenne.

  • Quelles sont les raisons de ce handicap ?
  • Quelles pistes d'actions poy remédier ?
  • Quel rôle peut jouer le CDRT ?

Tous ces points ont été abordés par nos intervenants :

Mdemerlé

Maxence Demerlé, Directrice du numérique du MEDEF

 DGeffray Damien Geffray, vice-président de Encom Conseil ( opérateur de services numériques )
 Slaassirri Sacha Laassiri, directeur général de Matilan/ Appliwave groupe Septeo
Tbrejon Thierry Brejon   CEO de VDI Télécom et Président du groupement R team 

 

Les Adhérents peuvent télécharger l'étude : Indice 2020 Relatif à l'Economie Numérique publiée par la Commission Européenne*
* vous devez d'abord   vous logguer     pour voir le lien de téléchargement !


Le fil conducteur de la table ronde :


lille 0707

Après  nos 5 webinaires pendant cette période du COVID -19 , nous avons relancé avec succès  le mardi 7 juillet  à Lille nos activités en présentiel .

Le lancement du CDRT Nord à Lille  a été un vrai succès , avec le délégué régional Nord  Arnaud Blanckaert accompagné du vice-président du CDRT Philippe Sordet , nous avons réussi à mobiliser près de 30 personnes ( 27) avec aucun no show dans une période compliquée . Nous avons été bien accueilli dans un lieu unique à Marcq-en-Barœul   chez «  Entreprises et Cités ».

L’ambiance était chaleureuse avec un vrai plaisir de se retrouver . Nous espérons avoir de nombreux adhérents pour lancer notre sixième délégation régionale 

Après Lyon, Toulouse, Nantes et Paris , nous avons organisé une table ronde passionnante sur le SD WAN avec des intervenants très bienveillants entre eux et qui ont su nous apporter des éclairages pertinents , nous tenons à les remercier.  Des synthèses sur le sujet ont été faites dans des précédentes tables rondes

Nos intervenants  de cette table ronde

 

Par Arnaud Blanckaert - délégué régional CDRT - Nord 

Revoir le programme de cette table ronde

 

Les prochains événements

Les derniers comptes rendus